La Grippe

Prise en Charge

La survenue d’une grippe justifie à la fois un traitement antiviral spécifique, un traitement symptomatique et des mesures d’hygiène pour limiter la transmission, en particulier en milieu de soins et en institution.

Traitement symptomatique

Attention : les antibiotiques ne sont indiqués qu'en cas de complication bactérienne avérée !

Mesures d'hygiène

Simples, elles peuvent contribuer à limiter la contagion : il s'agit d'éviter la transmission aérienne et le contact :

Traitement antiviral curatif

Les inhibiteurs de la neuraminidase (oseltamivir, zanamivir) sont des antiviraux spécifiques de la grippe et sont actifs sur les virus A et B. Ils ne constituent pas une alternative à la vaccination.
Ils réduisent la durée de la maladie et la sévérité des symptômes. La meilleure expérience est tirée des observations réalisées durant la pandémie grippale et concerne l’oseltamivir : son utilisation précoce, dans les 48 heures suivant le début des symptômes permet également de réduire le taux des complications, des hospitalisations, le recours à la ventilation assistée, et au séjour en réanimation, et la mortalité. L’oseltamivir réduit également la durée de portage viral.

Les autres antiviraux sont les inhibiteurs de la protéine virale M2 (amantadine), non utilisés en routine et réservés, en association, à des indications très précises.

En cas d’épidémie dans une collectivité, les documents officiels peuvent être retrouvés sur www.sante.gouv.fr, rubrique « grippe ».